2.9 C
Dijon
samedi 27 novembre 2021

Covid-19 en France : Ce qu’il faut retenir de la journée du samedi 16 janvier

Must read

La pandémie de Covid-19 continue de faire des ravages dans le monde. A ce jour, on compte plus de 1,9 millions de personnes décédées à cause du coronavirus. Les pays les plus touchés sont les Etats-Unis d’Amérique, le Brésil, l’Inde, le Mexique et le Royaume-Uni. La France a également été fortement touchée par cette épidémie. Samedi dernier, l’hexagone est passé sous le régime du couvre-feu avancé à 18 heures. De nouvelles mesures ont été mises en place pour freiner l’épidémie et surtout empêcher la diffusion des variants sud-africain et britannique du virus, qui sont extrêmement contagieux. Pfizer/BioNTech ont annoncé il y a quelques jours qu’il y aura des retards de livraisons. La campagne de vaccination devra donc s’adapter à ces nouveaux changements. Poursuivez la lecture de cet article pour en savoir les dernières nouvelles du samedi 16 janvier 2021.

Couvre-feu avancé de deux heures sur tout le territoire métropolitain

En France, 25 départements étaient déjà sous le régime du couvre-feu à 18 heures. A cause de l’efficacité de cette mesure, les membres du gouvernement ont décidé de l’étendre à l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier pour au moins deux semaines. Le premier ministre Jean Castex a annoncé cette nouvelle le jeudi dernier. Il est toujours possible d’obtenir une dérogation pour un rendez-vous médical, pour des déplacements professionnels, pour motif impérieux, etc. Cependant, tous les commerces doivent obligatoirement fermer leurs portes dès 18 heures, même si les soldes débutent dans quelques jours. Cette période est très difficile pour les commerçants et les restaurateurs. Ces derniers essaient de survivre uniquement grâce aux ventes à emporter et aux livraisons à domicile. Le but de ses nouvelles précautions est de réduire encore plus les contacts sociaux et d’améliorer la situation sanitaire. Le ministre Jean Castex a bien précisé que l’avancement du couvre-feu ne met pas à l’abri d’un nouveau confinement. Tout dépend de l’évolution de la pandémie. Une forte dégradation épidémique pourrait conduire à un reconfinement. Au niveau des établissements scolaires, le protocole sanitaire a été renforcé et les activités périscolaires et sportives ont été suspendues, jusqu’à nouvel ordre. Le conseil scientifique Covid-19 pense qu’il est plus judicieux de confiner les endroits les plus à risques et de limiter les déplacements entre les régions.

Crédit : Freepik

87 cas de contamination connus par le variant anglais

En France, le nombre de cas de contamination connus par le variant anglais augmente de jour en jour. La plupart des nouvelles restrictions sont dues à l’arrivée des nouvelles souches du coronavirus qui sont apparues en Afrique du Sud et en Angleterre. Plusieurs pays ont déjà été obligés de se reconfiner à cause de ces variants. Les autorités françaises espèrent que le couvre-feu sera suffisant pour freiner l’épidémie. La souche sud-africaine est soupçonnée de réduire l’efficacité du vaccin. Pour l’instant, quatre cas de contamination par ce variant ont été recensés sur le territoire français. Les cas de contaminations aux variants anglais détectés sont au nombre de 87. Le samedi 16 janvier, à Mayotte, les liaisons aériennes et maritimes internationales ont été suspendues pour 2 semaines à cause d’un nouveau cas de variant sud-africain. Pour se déplacer entre la métropole, Mayotte et La Réunion, il faut obligatoirement disposer d’une dérogation pour motifs impérieux. Certaines études prouvent que si l’on ne réagit pas très vite, la souche anglaise pourrait se substituer au coronavirus classique d’ici deux à trois mois.

Près de 389 000 personnes ont reçu la première injection du vaccin

Avec l’arrivée des nouvelles souches en France, il est devenu urgent d’accélérer la campagne de vaccination. Pour l’instant, près de 389 000 personnes ont reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech. Ce lundi, les individus âgés de plus de 75 ans qui présentent des pathologies à haut risque et qui ne vivent pas dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes pourront s’inscrire pour se faire vacciner. D’après le ministre de la santé, Olivier Véran, 833 centres de vaccination sont ouverts depuis le vendredi 15 janvier. Plus d’un million de rendez-vous ont été déjà pris. Actuellement, trois plateformes privées de réservation sont disponibles et les 1 500 places disponibles ces deux prochaines semaines ont déjà été prises.

Crédit : Freepik

La France passe le seuil des 70 000 morts

Samedi dernier, l’hexagone a franchi le seuil des 70 000 morts. Au total, 70 142 personnes sont décédées à cause du coronavirus. 196 de ces cas de décès ont eu lieu ces dernières 24 heures. Au même moment, 21 406 nouvelles contaminations ont été enregistrées. Le taux de positivité est estimé à 6,5 %. A Roubaix, la campagne de vaccination n’a pas attiré grand monde, malgré la présence du variant britannique. Sur les 97 000 habitants, seulement 5 306 personnes se sont rendues dans les 6 centres. Parmi elles, 66 ont été contrôlées positives au Covid-19. Le taux de participation était également faible lors des précédentes opérations qui ont été organisées à Charleville-Mézières et au Havre. A Avignon, quelques centaines de personnes ont manifesté pour la réouverture des lieux culturels qui sont interdits au public depuis le 30 octobre 2020. Cette manifestation a eu lieu devant le Palais des Papes.

 Une campagne de vaccination “progressive” et “dans le calme”

Lors de son déplacement à Lyon, le premier ministre Jean Castex a annoncé que les vaccinations s’effectueront au fur et à mesure que les 200 millions de doses de vaccin commandées arriveront. Les personnes âgées de plus de 75 ans recevront les premières doses de vaccin. Le groupe américain Pfizer, associé au laboratoire allemand BioNTech a annoncé que d’ici le 25 janvier, de nouveaux dispositifs vont être mis en place pour accélérer la production pour pouvoir respecter les dates de livraison à l’Union Européenne. Les pays européens étaient inquiets à l’idée de voir les livraisons de doses diminuées pendant plusieurs semaines. Malgré les retards de livraison actuellement enregistrés, le premier ministre assure que la campagne de vaccination se déroulera dans le calme. Il a aussi affirmé que les autorités diront toujours la vérité à la population.

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -spot_img

Latest article