Waaaouh.com » Santé » Monitoring : quel intérêt lors de la grossesse et de l’accouchement ?

Monitoring : quel intérêt lors de la grossesse et de l’accouchement ?

Le monitoring médical est l’ensemble des techniques et appareils qui permettent de surveiller les réactions physiques et pathologiques du patient. Les femmes qui ont des bébés connaissent particulièrement ce terme car on leur parle souvent de monitoring lors de la grossesse et de l’accouchement. C’est d’ailleurs ce dont nous allons vous parler dans cet article.

L’intérêt du monitoring durant la grossesse et l’accouchement :

Durant l’accouchement, le monitoring consiste à surveiller deux fonctions qui sont le rythme des battements du cœur du bébé et le rythme des contractions de la maman. Il se fait grâce à appareil appelé cardiotocographe. Pour ce faire, deux types de capteurs à ultrasons sont placés. Le premier, en haut du ventre de la maman qui sert à mesurer le rythme et l’intensité des contractions. Le second sur le bas ventre pour mesurer le rythme cardiaque fœtal. Les rythmes sont représentés par deux courbes sur une feuille en papier en rouleau qui sort du moniteur.

Le monitoring ou monitorage a un intérêt majeur pour la maman et le bébé. Ainsi il permet de suivre en temps réel le rythme cardiaque du bébé et ses mouvements pour pouvoir intervenir en cas de réaction inquiétante. Il est par conséquent possible de réduire la mortalité périnatale pendant et avant l’accouchement et définir l’imminence de ce dernier.

Comment interpréter un monitoring ?

Le monitoring est pratiqué essentiellement lors de l’accouchement mais pas seulement, il est souvent utilisé pendant la grossesse pour les femmes souffrant de pathologies de la grossesse. Comme le diabète gestationnel, la pré-éclampsie ou pour vérifier un éventuel déclenchement du travail ou des symptômes de souffrance fœtale ou encore lors d’un accouchement prématuré ou un retard de croissance du bébé.

Pour interpréter les résultats du monitoring lors d’un accouchement il faut comprendre qu’il y a deux courbes sur le tracé du moniteur. Elles se dessinent à une vitesse de 1 Cm par minute :

  • La courbe du haut représente les battements du cœur du bébé : elle varie entre 120 et 160 battements par minute.
  • La courbe du bas indique l’intensité et la fréquence des contractions utérines qui varient entre 20 et 100. Elles sont représentées par des piques entrecoupés.
  • Entre les deux courbes il y a des carrés noirs qui représentent le pourcentage de mouvements du bébé.

Pour voir si tout va bien, il est important de comparer les différentes courbes. Certes, Il est en générale très impressionnant et apaisant d’écouter le cœur de son bébé battre. Pourtant, dans certains cas le monitoring peut révéler certaines anomalies qui permettent de comparer l’état du bébé en fonction de l’avancement de l’accouchement. Par exemple, il se peut que les battements du cœur du bébé baissent en dessous d’un certain seuil pendant les contractions. Ce qui prouve que le bébé est en situation de stress et qu’il faut rapidement intervenir.

Wouaa encore des articles :